carte de situation

Laure SORNIN-PETIT

LA CÉRAMIQUE GRANULEUSE DE L’ANTIQUITÉ TARDIVE D’ÎLE-DE-FRANCE :
analyse comparative de huit sites franciliens

 

Résumé

La céramique granuleuse est une production caractéristique de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge pour le nord de la Gaule et notamment en Île-de-France où elle apparaît au IVe siècle apr. J.-C. Facilement identifiable à cause de sa surface granuleuse liée au rajout de nombreux grains de quartz calibrés, le plus souvent de taille millimétrique, ce type de céramique commune s’impose rapidement comme la nouvelle batterie de cuisine. La récente découverte de deux ateliers, Villeparisis et Vanves, permet à nouveau de faire le point sur cette production originale. Tel est l’objectif de cette étude comparative qui au travers de huit sites franciliens : Jouars-Pontchartrain, Épône, Saint-Nom-la-Bretèche, Maule, Saint-Pathus, Lieusaint, Gonesse, Paris, et les prospections du plateau de Saclay, met en évidence cinq groupes techniques principaux, un aperçu de leur diffusion et de leur fonction ainsi que quelques formes rares voire inédites. 

Mots-Clés
carte de situation

Laure SIMON

LE VERRE DE LIEUSAINT (SEINE-ET-MARNE)
AUX PÉRIODES GALLO-ROMAINE ET MÉROVINGIENNE :

les sites de la Zac de la Pyramide (fouilles 2004-2007)

 

Résumé

Plusieurs interventions archéologiques menées à Lieusaint entre 2004 et 2007, sur différents secteurs de la "ZAC de la Pyramide", ont chacune fourni des petits lots de verre. Ils proviennent principalement de structures en creux (surtout des fosses), qui relèvent tant de l’occupation gallo-romaine (Haut-Empire essentiellement) que de l’horizon du début du haut Moyen Âge. Dans le cadre de cette étude thématique, une première partie expose les découvertes par secteur, dans leur contexte de découverte, en confrontation avec les datations fournies par les études céramiques. Elle est suivie d’une synthèse qui met en lumière les différents répertoires employés sur ce site, en confrontation avec des données régionales ou, au besoin, extra-régionales. 

Mots-Clés
carte de situation

Nicolas GIRAULT, Silvia PAÏN, Aurore DORIDOT, Jean-Yves HUNOT

UNE COLLECTION ATYPIQUE DE FERS DE TRAIT
AU CHÂTEAU DE CHEVREUSE (YVELINES) :

approche archéologique interdisciplinaire

 

Résumé

Le mobilier métallique provenant des fouilles menées au château de la Madeleine à Chevreuse (Yvelines) comprend un lot atypique de 71 fers de trait, daté de la fin du Moyen Âge. Les études archéologiques et archéométriques (radiographie, analyses physico-chimiques MEB, xylologie), s’appuyant sur une restauration systématique, ont révélé de nouvelles informations. Les vestiges de bois (conservés sur 19 individus) ont pu être étudiés, des formes inédites identifiées, ainsi qu’un surprenant placage d’alliage à base de cuivre, présent sur 78 % des objets. Les observations effectuées ont permis de bâtir des interprétations sur les modes d’élaboration des fers de trait plaqués, ainsi que des fûts. Ce travail invite à réfléchir aux protocoles d’investigation à mettre en place pour le mobilier métallique, même très altéré : un dialogue constant entre spécialiste de ce mobilier, restaurateur et archéomètre peut permettre d’apporter des informations dissimulées dans les produits de corrosion. 

Mots-Clés
carte de situation

Isabelle DE MIRANDA, Jean-Luc RIEU

ÉTAT DES LIEUX DE LA MÉDIATION ARCHÉOLOGIQUE EN ÎLE-DE-FRANCE

 

Résumé

Depuis 40 ans, nous observons un fort développement de la médiation archéologique en France. Toutefois, nous n’avons actuellement aucune vision de la répartition nationale ou régionale des structures qui oeuvrent dans ce domaine d’activité. Par ailleurs, nous ne possédons qu’une image très floue de leur nature, leur fonctionnement, leurs objectifs, leur degré de contribution à la valorisation, la préservation du patrimoine et de leurs relations avec le milieu de la recherche. Afin d’éclairer ces différents aspects à l’échelle régionale, nous avons réalisé une enquête sur le territoire francilien. Ce travail a permis de mettre en évidence la diversité des structures et leur mode de fonctionnement. Il a également fait apparaître des inégalités de moyens, des faiblesses et des déséquilibres en terme de formation et de publics touchés qui handicapent parfois lourdement les capacités de diffusion des connaissances à tous les publics et la qualité des actions proposées.

Mots-Clés
carte de situation

Emmanuelle du BOUËTIEZ, Benoît CLAVEL, Fabienne RAVOIRE

VESTIGES MÉDIÉVAUX ET MODERNES DÉCOUVERTS SUR LE SITE
DE L’HÔTEL DE BEAUVAIS À PARIS (4e ARRONDISSEMENT)

 

Résumé

Les travaux de réhabilitation de l’hôtel de Beauvais (Paris, 4e) ont fait l’objet de surveillances archéologiques entre 1995 et 2002. Il a été ainsi possible d’observer les occupations antérieures à l’édifice du XVIIe siècle : vestiges épars du haut Moyen Âge, fosses et substructions du bas Moyen Âge. Une fosse d’aisances du deuxième tiers du XVe siècle présente, du point de vue de son mobilier, l’intérêt majeur du site. La céramique apporte de précieuses informations sur cette période mal documentée à Paris et signale le statut social privilégié des occupants. La faune possède également les traits d’un régime de milieu favorisé caractérisé par un approvisionnement de qualité et le recours à certains produits sauvages rares dont un exceptionnel : le dauphin. Ces latrines pourraient appartenir à la maison de ville des cisterciens de l’abbaye de Chaalis qui occupèrent les lieux entre le XIIIe et la fin du XVe siècle. Les travaux ont également permis d’entrevoir une petite partie de l’hôtel, le Petit Beauvais, détruite au début du XIXe siècle.

Mots-Clés
carte de situation

Bénédicte SOUFFI, Christine CHAUSSÉ, Sylvain GRISELIN, Cécile OLLIVIER, Olivier RONCIN

LES OCCUPATIONS MÉSOLITHIQUES DE PLEIN AIR EN ÎLE-DE-FRANCE :
bilan préliminaire à partir des découvertes récentes en contexte préventif

 

Résumé

Cet article réalisé au terme de la première année du projet d’activité scientifique Inrap (PAS "Sites paléolithiques et mésolithiques en Centre / Île-de-France") constitue une étape préliminaire dans la caractérisation du Mésolithique d’Île-de-France. Élaboré à partir des récentes découvertes réalisées dans le cadre d’opérations d’archéologie préventive de plus ou moins grande ampleur (fouilles, diagnostics, fouilles protohistoriques ou historiques ayant livré des indices), cet article dresse un premier bilan sur la chronologie, les implantations et la nature des sites mésolithiques. Au terme de cette contribution, plusieurs constats peuvent être faits comme le faible nombre de sites datés par le radiocarbone, la surreprésentation des sites de la phase moyenne (attribution le plus souvent typologique) et le petit nombre de sites fouillés en contexte de plateau.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis    logo 77 02

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 08 AOÛT 2022   Ξ    Mentions légales