carte de situation

Cyrille LE FORESTIER, Clémence MOPIN, Agathe HUREL

MORPHOLOGIE CRÂNIENNE EN ÎLE-DE-FRANCE À L’ÉPOQUE MÉROVINGIENNE

 

Résumé

Récemment fouillées, les nécropoles de Bondy et de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) constituent un important corpus ostéologique de 1500 sépultures allant de l’Antiquité jusqu’au haut Moyen Âge. À la croisée entre archéologie, anthropométrie et biologie moléculaire, cette étude utilise les données collectées sur plus de 419 têtes osseuses disponibles, pour expliquer un changement de morphologie, d’un aspect dolichocrâne à brachycrâne. Les résultats montrent une différence significative entre les sujets des périodes gallo-romaine, mérovingienne et carolingienne et tendent à confirmer l’hypothèse d’une progression naturelle du caractère brachycrâne. Cette étude est issue du Programme collectif de recherches Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France.

Mots-Clés
carte de situation

Yannick FOUVEZ

OBJETS "ATYPIQUES" EN CONTEXTE FUNÉRAIRE DE L’ANTIQUITÉ TARDIVE
AU HAUT MOYEN ÂGE EN ÎLE-DE-FRANCE :

inventaire et tentative de classification

 

Résumé

Le Projet Collectif de recherches (PCR) "Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France" a permis, grâce à un important travail de collecte et d’enregistrement des sites funéraires franciliens, attribués de l’Antiquité tardive à l’époque carolingienne, de rassembler une grande masse de données concernant ces sites et d’en faire ressortir un certain nombre de problématiques se prêtant à des études plus poussées. Parmi celles-ci, la présence d’objets paraissant inhabituels dans un certain nombre de sépultures constitue le point de départ de la présente étude.

Mots-Clés
carte de situation

Ivan LAFARGE

ÉLÉMENTS D’APPROCHE TYPOLOGIQUE POUR LES TOMBES CONSTRUITES
ET LES TOMBES MAÇONNÉES EN ÎLE-DE-FRANCE DURANT LA PÉRIODE MÉDIÉVALE

 

Résumé

Les travaux en cours du Projet Collectif de Recherches [PCR] "Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France" ont permis de regrouper et de ré-analyser les données archéologiques de nombreux sites funéraires. Les tombes maçonnées, pas toujours réellement caractérisées, apparaissent comme un élément récurrent sur les sites funéraires depuis le haut Moyen Âge d’autant plus complexes que leurs fonctions sociologiques sont difficiles à comprendre. Cette nouvelle approche, appuyée sur quelques fouilles récentes, permet d’en affiner l’interprétation et la datation typologique.

Mots-Clés
carte de situation

Fabienne RAVOIRE

CÉRAMIQUES CONVENTUELLES DE LA FIN DU XVIIe SIÈCLE
DÉCOUVERTES SUR LE SITE DE L’ABBAYE DE PORT-ROYAL DES CHAMPS
À MAGNY-LES-HAMEAUX (YVELINES)

 

Résumé

Lors du diagnostic réalisé en 2007 par Claude de Mecquenem de l’Inrap, sur le site de la célèbre abbaye de Port-Royal des Champs à Magny-les-Hameaux (Yvelines), un peu de mobilier céramique fut mis au jour. Malgré la modestie de ce lot, la comparaison avec un ensemble de céramiques trouvé dans le comblement d’un dépotoir domestique sur le site du couvent disparu des Feuillantines à Paris permet de donner tout son sens à ce mobilier et d’appréhender ainsi l’approvisionnement en vaisselle de terre de l’abbaye à la fin du XVIIe siècle.

Mots-Clés
carte de situation

Jean SOULAT

L’ÉTUDE TYPOCHRONOLOGIQUE DES FIBULES DE VICQ (YVELINES) :
une véritable collection de référence

 

Résumé

Une des plus importantes nécropoles du haut Moyen Âge en Europe a fait l’objet de nombreuses opérations archéologiques depuis plus d’un siècle sur la commune de Vicq (Yvelines). La nécropole se situe au lieu-dit "le Radet, les Terres à Froment", à quelques mètres seulement au nord du cimetière actuel. Elle a notamment livré une quantité impressionnante de mobilier funéraire mérovingien : éléments de parure prestigieux, verreries ou encore céramiques. Cet article met en évidence les fibules à travers leur étude typochronologique. Elles constituent, par leur nombre et leur variété, une véritable collection de référence pour la recherche en archéologie mérovingienne.

Mots-Clés
carte de situation

François RENEL

CUIRE EN ÎLE-DE-FRANCE :
l’évolution des pots culinaires en terre cuite du XVIIIe à la première moitié du XIXe siècle

 

Résumé

Dans le cadre des diagnostics et des fouilles préventives menés en Île-de-France, les niveaux récents, de la fin de la période moderne au début de la période contemporaine, ont longtemps posé des problèmes d’interprétation d’ordre chronologique dus à l’absence d’un référentiel céramique établi. Le but de cet article est donc d’offrir, suite à de nombreuses découvertes récentes, un premier jalon concernant l’évolution d’une partie du vaisselier culinaire du XVIIIe à la première moitié du XIXe siècle. L’illustration de cette évolution à partir du pot à cuire est un exemple assez démonstratif.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis    logo 77 02

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 08 AOÛT 2022   Ξ    Mentions légales