carte de situation

Marina PAGLI avec la collaboration de Sandra CABBOI, Christine CHAUSSÉ, Sylvie COUBRAY,
Agnès GAUTHIER, Matthieu LEBON, Nicole LIMONDIN-LOZOUET, Simon PUAUD et Christian VERNOU

LES PRÉLÈVEMENTS PALÉOENVIRONNEMENTAUX ET GÉOARCHÉOLOGIQUES :
principes de conservation et orientations pour le tri / sélection

 

Résumé

Ce travail propose un questionnement sur les modalités de conservation des prélèvements paléoenvironnementaux et géoarchéologiques qui ont été réalisés dans le cadre de recherches archéologiques, en prenant en compte leur intérêt scientifique et leur statut patrimonial. Il s’interroge également sur la question de l’intérêt scientifique de ces restes dans le cadre des discussions en cours. Celles-ci interviennent dans le cadre des procédures de conservation sélective des biens archéologiques mobiliers, introduit par l’ordonnance du 29 juin 2017 relative aux règles de conservation, de sélection et d’étude du patrimoine archéologique mobilier. Construit comme une synthèse des échanges avec différents spécialistes d’analyses paléoenvironnementales, ce travail a été réalisé dans le cadre de la formation des conservateurs de l’Institut national du patrimoine, lors d’un stage au sein du Service régional de l’archéologie de la Drac Île-de-France.

Mots-Clés
carte de situation

Vincent GOUSTARD, Christian PIOZZOLI

LE DIAGNOSTIC COMME OUTIL DE CONNAISSANCE
D’UNE AGGLOMÉRATION ANTIQUE :

l’exemple de Saint-Chéron (Essonne)

 

Résumé

Au XIXe siècle, des vestiges gallo-romains sont mis au jour aux abords du hameau de Saint-Évroult à Saint-Chéron (Essonne). En 2008, un diagnostic archéologique confirme l’existence d’une agglomération antique. Simultanément, l’évolution des règles de l’urbanisme provoque une densification pavillonnaire. Le Service régional de l’archéologie francilien entame un suivi systématique des permis de construire. Trente petits diagnostics sont prescrits, ce qui accroît notablement les connaissances et confirme l’intérêt de ce type d’intervention archéologique en contexte urbain contraint. Elle interroge également sur la place et les moyens dégagés pour ces opérations complexes eu égard aux évolutions des politiques d’aménagement du territoire national.

Mots-Clés
carte de situation

Anicet KONOPKA

LA CÉRAMIQUE MÉROVINGIENNE DANS LES YVELINES :
Épône et Septeuil, deux "petits ensembles" de céramiques découverts en contexte funéraire

 

Résumé

L’utilité de replonger dans les anciennes collections et de les étudier est une question régulièrement posée. Les données issues de ces opérations sont souvent incomplètes et dispersées. Dans notre cas, l’intérêt de ce travail de recherche est de restituer le potentiel du mobilier céramique mérovingien découvert en contexte de nécropoles dans l’ouest francilien. Deux sites, n’ayant pas fait l’objet d’études exhaustives et dont les collections sont conservées dans les dépôts du Service archéologique interdépartemental des Yvelines et des Hauts-de-Seine (SAI 78-92), ont retenu notre attention. Il s’agit des nécropoles "Les Culs Chevets" à Épône et "La Pierre Bât" à Septeuil, en activité notamment aux VIe et VIIe siècles.

Mots-Clés
carte de situation

Sophie DAVID

L’APPORT DES DONNÉES LIDAR À LA CONNAISSANCE D’UN TERRITOIRE :
le massif forestier de Fontainebleau (Seine-et-Marne et Essonne)

 

Résumé

Le massif forestier de Fontainebleau est surtout connu d’un point de vue archéologique pour ses nombreux abris ornés, souvent datés de la Préhistoire. En partenariat avec le Sra Île-de-France, l’ONF a pu réaliser un vol LIDAR sur ce grand massif francilien. L’objectif de cette étude était d’actualiser la carte archéologique pour ensuite mettre en place des mesures de gestion conservatoires sur les sites lors des travaux sylvicoles. Après l’interprétation des données LIDAR, les anomalies topographiques identifiées ont fait l’objet de vérifications de terrain. Les prospections pédestres ont ainsi permis de confirmer la présence de 167 sites, datés de la Préhistoire à la Deuxième Guerre Mondiale. L’image de ce territoire a été complétement renouvelé, notamment pour l’Antiquité, car la carte archéologique est passée de 8 à 45 sites gallo-romains, ces derniers étant systématiquement liés à des éléments de parcellaire.

Mots-Clés
carte de situation

Vincent DAMOUR

L’ADAPTATION DES MÉTHODES DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE
À UNE SURFACE PRÉALABLEMENT DÉCAPÉE :

le site antique de Servon (Seine-et-Marne), "Parc de la Roseraie"

 

Résumé

Une opération de diagnostic a été prescrite en 2015 par le Service régional de l’archéologie sur la commune de Servon (Seine-et-Marne) suite à un aménagement non déclaré. Les 6,5 ha de terrain étant déjà presque totalement décapés au moment de l’intervention, une modification des techniques habituelles de diagnostic a été envisagée en adjoignant aux tranchées des zones de prospection de surface. Ceci a conduit à la découverte d’une occupation antique assez luxueuse, active entre les Ier et IIIe siècles.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 26 AOÛT 2020   Ξ    Mentions légales