carte de situation

David COUTURIER

DE LA TERRE VÉGÉTALE ANCIENNE ET DES FOSSES DE PLANTATION : 
pour une approche pragmatique en milieu urbain : l’exemple de Meaux (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Les opérations d’archéologie préventive récentes conduites à Meaux, dans la zone extra-muros, révèlent une sédimentation qui recouvre systématiquement les vestiges antiques et que nous interprétons comme une terre végétale ancienne. Une couche de même type pourrait avoir été identifiée pour l’époque antique. Deux réseaux de fosses de plantation ont été fouillés.

Mots-Clés
carte de situation

Olivier BAUCHET, Stéphanie LEPAREUX-COUTURIER

LE MOULIN-PENDANT DE VILLENOY (SEINE-ET-MARNE) :
exemple de transition entre la meunerie artisanale et la minoterie moderne

 

Résumé

Un diagnostic sur les bords de Marne a permis d’étudier pour la première fois en Île-de-France les vestiges archéologiques (bâtiments et meules) d’un moulin d’Époque contemporaine. De surcroît il s’agit d’un type de moulin spécifique, adapté aux cours majeurs du Bassin parisien. L’analyse des sources historiques menée en parallèle met en lumière les différentes étapes qui ont marqué la vie de cette installation en pleine période d’industrialisation.

Mots-Clés
carte de situation

Paul BRUNET, Jean-Gabriel PARIAT, Richard COTTIAUX
avec la collaboration de Marie-France ANDRÉ

SÉPULTURES ET CÉRAMIQUES DU BRONZE ANCIEN À MEAUX
"Route de Varreddes / Chemin de Flandre" (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Sur la commune de Meaux, dans le nord de la Seine-et-Marne, la fouille du site néolithique final de la "Route de Varreddes / Chemin de Flandre" a permis de mettre au jour trois sépultures datées par le 14C de l’âge du Bronze ancien, ainsi que quelques éléments céramiques de cette époque. Leur étude permet de documenter cette période méconnue dans le bassin aval de la Marne et plus particulièrement sous l’angle des pratiques funéraires. Le petit ensemble de tombes du Bronze ancien de Meaux, comparé à d’autres sépultures découvertes dans ce secteur géographique, ajoute un peu plus à la complexité des pratiques funéraires déjà identifiées : réutilisation de sépultures collectives antérieures, enclos monumentaux et tombes isolées au sein des habitats.

Mots-Clés
carte de situation

Renaud NALLIER, Philippe HUARD, Djillali HADJOUIS

UNE FOSSE POLYLOBÉE DE L’ÂGE DU BRONZE FINAL IIB-IIIA À VILLEJUIF
"Les Hautes Bruyères" (Val-de-Marne)

 

Résumé

Cet article se propose de présenter les résultats d’une fouille effectuée par le Laboratoire départemental d’archéologie du Val-de-Marne sur une fosse polylobée du Bronze final IIb-IIIa découverte à Villejuif, Les Hautes Bruyères. Cette opération a permis la mise au jour d’un abondant mobilier céramique caractéristique de la culture Rhin-Suisse-France orientale, ainsi que de vestiges métalliques, lithiques et fauniques. Cette découverte est particulièrement intéressante pour notre connaissance de l’étape moyenne du Bronze final dans la région de la confluence Seine-Marne et l’étude détaillée du mobilier céramique a permis de mettre en évidence des caractéristiques stylistiques originales.

Mots-Clés
carte de situation

Gilles DURBET, Renaud NALLIER

LE TUMULUS D’ALFORT À MAISONS-ALFORT (VAL-DE-MARNE) :
un monument funéraire remarquable du Bronze ancien à la confluence de la Seine et de la Marne ?

 

Résumé

La révision de la découverte ancienne d’un imposant édifice tumulaire à la confluence de la Seine et de la Marne permet aujourd’hui d’identifier une structure originale qui pourrait s’inscrire dans le corpus des structures monumentales du Bronze ancien d’Europe nord-occidentale.

Mots-Clés
carte de situation

Béatrice BOUET-LANGLOIS

NOUVEAUX DÉPÔTS DE HACHES À TALON EN ÎLE-DE-FRANCE
observations macroscopiques, techniques et typologiques

 

Résumé

Deux dépôts de haches à talon de la fin du Bronze moyen ont été découverts entre 2005 et 2006 dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Très probablement incomplet, le premier dépôt est représenté par quatre outils alors que le second, considéré comme complet, en comporte 17. Distants de 5 km d’est en ouest, ils étaient positionnés dans la boucle de la Seine et sous le couvert forestier actuel. Parmi les 21 haches, 12 sont fonctionnelles et semblent avoir effectivement servi. Une hache dans chaque dépôt est issue d’un même moule, cinq haches du deuxième dépôt ont été coulées à partir d’un autre même moule et montrent des similitudes dans le type de martelage. Un autre dépôt provenant du Val-d’Oise sera décrit succinctement. Cette présente étude propose une analyse descriptive à partir d’observations macroscopiques détaillées, et présente des remarques d’ordre typologique et technique sur l’étape de préparation.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 10 juin 2019   Ξ    Mentions légales