carte de situation

Lamys HACHEM, Juliette DURAND

UN AUROCHS DU BRONZE FINAL À PALAISEAU (ESSONNE) DANS UNE FOSSE AMÉNAGÉE

 

Résumé

Les restes d’un aurochs ont été découverts à Palaiseau "Les Trois Mares" sur le plateau de Saclay dans une fosse étroite et profonde. La stratigraphie et la morphologie de la fosse indiquent que celle-ci est aménagée et l’observation des restes osseux trahit l’existence de gestes particuliers, comme le prélèvement de morceaux sur l’animal. En l’absence de mobilier archéologique, une analyse radiocarbone des ossements a été effectuée qui a permis de dater le squelette de la fin du IIe millénaire. Cette fosse paraît isolée, tant sur le site, dont l’occupation principale est datée du Néolithique moyen II, que sur le plateau de Saclay.

Mots-Clés
carte de situation

Luc LECONTE

FIBULES SKEUOMORPHES ROMAINES :
un modèle en forme de serpe à Taverny "Les Écouardes" (Val-d’Oise)

 

Résumé

La fibule découverte lors d’une opération de diagnostic sur la commune de Taverny (Val-d’Oise) affecte la forme d’une serpe miniature. L’objet, émaillé, appartient au groupe des fibules skeuomorphes et plus précisément à celles, très peu nombreuses, illustrant un outil. La datation de cette forme quasi unique est problématique mais les chronologies des phases d’utilisation de l’émail comme de la céramique retrouvés sur le site sont concordantes.

Mots-Clés
carte de situation

Érica GAUGÉ

700 ANS D’HISTOIRE (XIe-XVIIIe SIÈCLES) SUR LES HAUTEURS DE MEULAN (YVELINES)

 

Résumé

Les données obtenues grâce à la fouille préventive menée durant l’hiver 2013 complètent les conclusions de Pierre-Jean Trombetta issues de ses fouilles programmées. Elles mettent en évidence l’occupation du secteur dès l’époque médiévale, dans un premier temps par l’enceinte du château comtal et dans un second temps, par quelques bâtiments liés à l’exploitation d’une carrière de calcaire. Une nouvelle enceinte y est construite au XVIe siècle ; elle sera déplacée a posteriori par les sœurs de l’ordre de l’Annonciade. Ces dernières commencent les travaux de construction du couvent en 1642. Ces travaux, incluant la construction d’une nouvelle église en 1682, perdurent jusque dans les années 1690. La fouille a livré les fondations d’un grand nombre des bâtiments conventuels et permet, combinée aux recherches archivistiques, de proposer une restitution du domaine claustral. Ce dernier est abandonné à la Révolution française et en grande partie détruit dans les années suivantes.

Mots-Clés
carte de situation

Jean-Yves DUFOUR, Olivier BAUCHET

UNE MAISON DE CAMPAGNE DE L’ÉPOQUE MODERNE (XVIIe-XVIIIe S.)
À IVRY-SUR-SEINE (VAL-DE-MARNE)

 

Résumé

Au début du XVIIe siècle, une famille parisienne noble fait construire une maison de campagne à la mode du temps dans le quartier de Saint-Frambourg à Ivry-sur-Seine. Le corps principal de cette demeure a bénéficié d’une fouille et d’une étude archivistique poussée. L’évolution de sa distribution, de son mobilier et de ses propriétaires traduit bien les changements de la proche banlieue parisienne.

Mots-Clés
carte de situation

Ivan LAFARGE

L’ÉGLISE NOTRE-DAME ET SAINT-SULPICE DE NOISY-LE-GRAND
(SEINE-SAINT-DENIS) :

bilan des surveillances archéologiques des travaux de restauration

 

Résumé

L’église Notre-Dame et Saint-Sulpice de Noisy-le-Grand totalement restaurée de 2011 à 2013 a connu de nombreuses phases de travaux. Les observations archéologiques permettent de remettre en perspective les différentes phases de l’évolution de l’édifice et sa place au sein de l’histoire de l’architecture d’Île-de-France, en tant qu’édifice de second ordre : un chantier permettant la mise en application des évolutions formelles au fur et à mesure de leur apparition. Les données archéologiques permettent de formuler l’hypothèse d’un ancien sanctuaire privé érigé en paroisse à partir de la seconde moitié du XIe siècle à la faveur de sa donation à l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs, entraînant le déclin de l’ancien cimetière des "Mastraits".

Mots-Clés
carte de situation

Paul CELLY, François RENEL

STRUCTURES DE REJETS ET TÉMOIGNAGES D’ACTIVITÉ POTIÈRE DANS
LE QUARTIER DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE À PARIS AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES

 

Résumé

Dans la seconde moitié du XVIIe siècle et jusqu’au début du XVIIIe siècle, la partie septentrionale de la parcelle du 45 rue du Faubourg Saint-Antoine était occupée par des fosses d’extraction de sable et de limons, de très grandes dimensions. Leurs remplissages, souvent détritiques, ont livré un abondant mobilier céramique composé de rejets domestiques, mais aussi de rebuts de cuisson. L’étude de ces derniers a pour la première fois permis d’appréhender de façon archéologique les productions des potiers du faubourg Saint-Antoine. Ce secteur constituait le pôle principal de la fabrication de la poterie de terre et de faïence à Paris à cette période.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 10 juin 2019   Ξ    Mentions légales