carte de situation

Paul BRUNET, Marc BOJARSKI, Marie-France ANDRÉ
avec la collaboration de Renaud NALLIER

UN SITE DE TRANSITION DU BRONZE FINAL IIIB AU HALLSTATT ANCIEN :
"les Petits Ormes" à Saint-Pathus (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Le site des "Petits Ormes" à Saint-Pathus en Seine-et-Marne correspond à une unité agro-pastorale ouverte, composée de greniers de quatre à six trous de poteau, de silos, de fosses diverses et d’une structure de combustion.

L’espace, d’une superficie d’un hectare, est organisée en deux zones. La première, domestique, réunit les éléments de la vie quotidienne (céramique, pesons, fusaïoles). La seconde, agricole, est représentée par les structures de stockage. L’érosion de la zone domestique a vraisemblablement effacé les vestiges des maisons, seules ont subsisté les fosses adjacentes qui servaient de dépotoir.

Le mobilier est représenté par de la céramique, trois objets en alliage cuivreux et de rares restes fauniques. La céramique s’inscrit à la transition du Bronze final IIIb-Hallstatt ancien établie en vallée de Marne. Les comparaisons les plus pertinentes sont d’influence septentrionale, notamment celles des vallées de l’Aisne et de l’Oise.

Mots-Clés
carte de situation

Johann BLANCHARD, Martine GENIN

"LES PIGEONNEAUX" :
occupations laténienne et antique (Bussy-Saint-Georges, Seine-et-Marne)

 

Résumé

Le site "les Pigeonneaux" (Bussy-Saint-Georges, Seine-et-Marne) a été découvert et étudié lors plusieurs opérations archéologiques réparties sur une vingtaine d’années. Trois principales phases d’occupation ont été mises en évidence, sans solution de continuité évidente : à La Tène finale, durant l’Antiquité précoce, entre le milieu du ier et le courant du IIIe siècles apr. J.-C. Les modalités de reconnaissance font que seule la seconde peut être appréhendée dans sa globalité. L’exploitation, qui fonctionne jusqu’au IIIe siècle, est encadrée par des fossés de grandes dimensions liés à des mares. Ces derniers font partie d’un réseau fossoyé qui se déploie sur tout ce secteur du plateau briard.

Mots-Clés
carte de situation

Gérard CHAUFOURIER (†), Didier BUSSON, Catherine DUPONT

PROVENANCE DES HUÎTRES CONSOMMÉES À LUTÈCE
À LA FIN DE LA PÉRIODE AUGUSTÉENNE

 

Résumé

L’étude porte sur un lot d’huîtres découvert dans le jardin du Luxembourg à Paris en 1972-1973, au fond d’une fosse datée de l’Augustéen récent par le mobilier céramique associé. Grâce à un fragment de calcaire demeuré attaché à l’un des coquillages, leur provenance a pu être déterminée sur la côte de Basse-Normandie, entre Luc-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer dans le Calvados. Plus largement, ce littoral, de l’estuaire de l’Orne à Grancamp-Maisy dans le Calvados, apparaît comme particulièrement propice à cette collecte. Durant cette période, il a constitué une huîtrière importante qui alimentait Lutèce et sa région, mais aussi une partie de la Gaule à partir de la vallée de la Seine. Le transport, en grande quantité, devait en effet se faire par voie fluviale. Loin des côtes, les huîtres étaient consommées le plus souvent cuites ou en accompagnement d’autres aliments, il n’y avait donc pas cette exigence de fraîcheur que nous connaissons aujourd’hui.

Mots-Clés
carte de situation

Christian PIOZZOLI
avec la collaboration de Véronique PISSOT et Sylvain DUCHÊNE

UN PROBABLE SANCTUAIRE DE CONFINS GALLO-ROMAIN
AUX MARGES DES CITÉS CARNUTE, SÉNONE ET PARISII :

"la Cave Sarrazine" à Souzy-la-Briche (Essonne)

 

Résumé

Entre 1865 et 1912, plusieurs mosaïques polychromes du Haut-Empire furent mises au jour au lieu-dit "la Cave Sarrazine" à Souzy-la-Briche (Essonne). Celles-ci décoraient un vaste balnéaire gallo-romain dont les vestiges ont été entrevus en sondage ainsi qu’en prospection aérienne. Un bâtiment de plan circulaire (édifice cultuel ?) ainsi qu’un aménagement hémisphérique (édifice de spectacle ?) complètent cet ensemble qui s’étend sur près de 20 ha. Il pourrait s’agir d’un sanctuaire de confins carnute établi à partir du Ier siècle de notre ère, face aux cités des Parisii et des Sénons, le long d’une voie reliant les riches terres du plateau beauceron à la vallée de la Seine.

Mots-Clés
carte de situation

Ségolène DELAMARE

L’OPUS VITTATUM ET L’OPUS MIXTUM À LUTÈCE ET DANS SES ENVIRONS :
approches chronologiques et spatiales

 

Résumé

L’opus vittatum et l’opus mixtum sont deux modes de construction romaine en petit appareil. S’ils connurent tous les deux un essor conséquent sur le territoire des Gaules, les modalités et les raisons de leur diffusion, de leur adaptation et de leur évolution n’ont, jusqu’ici, jamais fait l’objet d’études particulières. L’objectif de ces recherches était alors de révéler leur répartition spatiale ainsi que leur chronologie à Lutèce et dans ses environs. Dans la région, ils apparaissent au cours du Ier siècle où on les observe à la fois en milieu rural, périurbain, mais plus spécifiquement en contexte urbain. Ces types de constructions se développent grâce à leur rapidité de mise en œuvre et leur adaptabilité aux ressources locales. À partir du IIIe siècle, les élévations en opus vittatum et en opus mixtum se font plus rares. Ces deux techniques de construction disparaissent alors progressivement au cours du IVe siècle.

Mots-Clés
carte de situation

Alexy DUVAUT-ROBINE

UN HABITAT RURAL DU VIe AU XIIe SIÈCLE
AUX CONFINS DU PAYS DE FRANCE ET DE LA GOËLLE :

résultats de la fouille de la "Barogne 8" à Moussy-le-Neuf (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Un établissement ou site alto-médiéval du VIe au XIIe siècle a été repéré dès la fin des années 1980 par une campagne de prospection pédestre sur l’emprise du futur TGV Nord-Picardie à Moussy-le-Neuf (Seine-et-Marne). Les diverses opérations d’archéologie préventive réalisées depuis ont permis d’estimer son emprise à une surface minimale de 5 ha. Cependant, la difficulté de reprise de certaines données, compte tenu de l’ancienneté de plusieurs interventions, n’a pas rendu possible la réalisation d’un travail de synthèse. La présentation, dans cet article, des résultats de la fouille de la "Barogne 8" menée en 2009 aura ainsi pour objectif d’illustrer les grandes tendances d’évolution de ce site, par la mise en valeur de l’essor d’une unité agricole et domestique observée sur deux secteurs distincts de 12000 et 5000 m². De manière plus large, cette étude permet d’enrichir notre connaissance de l’occupation du sol dans ce secteur situé aux confins du pays de France et de la Goëlle, durant le haut Moyen Âge.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 26 AOÛT 2020   Ξ    Mentions légales