Comité de lecture du numéro 1 - 2008

D. BAYARD 
C. CALLOU 
I. CATTEDDU 
C. DE MECQUENEM 
B. DUFAŸ 
B. FOUCRAY 
M.-F. GLEIZE 
H. GUY 
P. HUSI 
M. ILETT 
F. JOURNOT 
J. LECLERC 
I. LE GOFF 
F. MALRAIN 
S. MARION 
V. MATTERNE 
C. MORDANT 
P. PÉRIN 
S. ROBERT 
L. SALANOVA 
M. TALON 
B. VALENTIN

Secrétariat de rédaction du numéro 1 - 2008

Claire BESSON

Lionel BOULENGER

Dorothée CHAOUI-DERIEUX

Richard COTTIAUX

Mathieu DUPLESSIS

Séverine HURARD

Agnès POYETON

Olivier PUAUX

François RENEL

Anaïck SAMZUN

carte de situation

Bénédicte SOUFFI, Christine CHAUSSÉ, Sylvain GRISELIN, Caroline HAMON
avec la collaboration de Salomé GRANAI et Laure PECQUEUR

L’OCCUPATION MÉSOLITHIQUE DU SITE DE NEUVILLE-SUR-OISE
"CHEMIN FIN D’OISE" (VAL-D’OISE)

 

Résumé

Le site de Neuville-sur-Oise "Chemin Fin d’Oise" se trouve à proximité de la confluence Seine-Oise, sur la rive gauche de l’Oise, au pied d’un versant calcaire abrupt. Les décapages successifs dans la partie est du site, la plus proche du versant, ont révélé la présence d’un massif dunaire résiduel hérité du Tardiglaciaire. Cette topographie a notamment influencé l’implantation et la conservation de deux concentrations mésolithiques au sein de dépressions naturelles. Si l’une d’entre elles s’avère remaniée (ravinement), la répartition spatiale des vestiges au sein de la seconde démontre une certaine cohérence traduisant une relativement bonne conservation du niveau mésolithique à cet endroit. Les vestiges sont essentiellement lithiques (silex local et grès quartzite). Aucun reste faunique n’a pu être attribué aux différentes occupations mésolithiques. Toutefois, un fragment crânien humain découvert en position remaniée au sein d’une structure médiévale a pu être daté du Mésolithique. Celui-ci semble isolé et aucune sépulture mésolithique n’a pu être identifiée. Les datations radiométriques, réalisées essentiellement sur des coquilles de noisette brûlée éparses, et les données typologiques convergent pour resituer l’occupation au cours de la phase moyenne du Mésolithique (chronozone du Boréal), tandis que quelques incursions plus ou moins pérennes ont pu se faire à la toute fin du Mésolithique ancien (Préboréal, groupes à pointes à troncature oblique) et à la transition Boréal-début de l’Atlantique ancien, par des groupes bien identifiés en Belgique et au Luxembourg.

Mots-Clés
carte de situation

Nathalie AMEYE, Ève BOITARD-BIDAUT, Lamys HACHEM, Caroline HAMON,
Katia MEUNIER, Ivan PRAUD, Anaïck SAMZUN

UNE FOSSE DE L’ÉTAPE FINALE DU BLICQUY-VILLENEUVE-SAINT-GERMAIN
"le Calvaire" à Marolles-sur-Seine (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Cet article présente les résultats de la fouille d’une fosse datée du Néolithique ancien, découverte à l’occasion d’un diagnostic effectué en 2013 à Marolles-sur-Seine "le Calvaire" (Seine-et-Marne), situé à la confluence Seine-Yonne. Cette structure a livré un mobilier archéologique riche, varié, comportant notamment une série de bracelets en schiste et un macro-outillage atypique. Plusieurs critères portant sur les décors de la céramique et l’outillage en silex permettent une attribution à l’étape finale de la culture du Blicquy-Villeneuve-Saint-Germain.

Malgré son caractère a priori isolé, cette structure et son mobilier sont à mettre en relation avec plusieurs petits habitats attribués à la même étape chronologique et localisés dans la plaine interfluviale de la Seine et de l’Yonne. Elle conduit aussi à dégager des pistes de réflexion sur la place de cette zone particulière dans les échanges ou dans certains choix économiques.

Mots-Clés
carte de situation

Laure PECQUEUR, Romana BLASER, Sandrine BONNARDIN, Roland IRRIBARRIA,
Bénédicte SOUFFI avec la collaboration d'Isabelle ABADIE

UNE SÉPULTURE DU RUBANÉ FINAL À NEUVILLE-SUR-OISE
"CHEMIN FIN D’OISE" (VAL-D’OISE)

 

Résumé

Lors de la fouille du site de "Chemin Fin d’Oise" à Neuville-sur-Oise (Val-d’Oise) réalisée en 2009, une sépulture du Rubané final a été mise au jour sur les bords de l’Oise. Celle-ci, mal conservée, apparaît typique de la période, aussi bien par la position du squelette que par les éléments de parure en coquillage qui lui sont associés. Une datation radiométrique confirme l’attribution au Néolithique ancien, entre 5231 et 4980 av. J.-C. Cette découverte est particulièrement intéressante car elle constitue une première sur la commune mais également dans la vallée de l’Oise, et vient enrichir le corpus encore limité des sépultures du Néolithique ancien dans la vallée.

Mots-Clés
carte de situation

Jean-Gabriel PARIAT, Caroline M. RENARD, Angélique POLLONI
avec la collaboration d'Arnaud BLIN et Dominique JAGU

UNE ALLÉE SÉPULCRALE DE LA FIN DU NÉOLITHIQUE :
"le Cimetière aux Anglais" à Vauréal (Val-d’Oise), relecture des données

 

Résumé

L’allée sépulcrale du "Cimetière aux Anglais" à Vauréal (Val-d’Oise) se situe au niveau de la première boucle de l’Oise, en amont de la confluence entre la Seine et l’Oise. Ce gisement est implanté dans un secteur du Bassin parisien densément occupé à la fin du Néolithique. Il fait ici l’objet d’une lecture renouvelée. Ce monument est utilisé sur le long terme, comme 30 % des allées sépulcrales de l’Ouest francilien. L’étude des pratiques funéraires au travers des restes humains est très restreinte. Elle fait ressortir le déficit de données pour ce secteur du Bassin parisien et la nécessité d’un enrichissement du corpus par de nouvelles découvertes.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 19 JUIN 2020   Ξ    Mentions légales