carte de situation

Laure PECQUEUR, Romana BLASER, Sandrine BONNARDIN, Roland IRRIBARRIA,
Bénédicte SOUFFI avec la collaboration d'Isabelle ABADIE

UNE SÉPULTURE DU RUBANÉ FINAL À NEUVILLE-SUR-OISE
"CHEMIN FIN D’OISE" (VAL-D’OISE)

 

Résumé

Lors de la fouille du site de "Chemin Fin d’Oise" à Neuville-sur-Oise (Val-d’Oise) réalisée en 2009, une sépulture du Rubané final a été mise au jour sur les bords de l’Oise. Celle-ci, mal conservée, apparaît typique de la période, aussi bien par la position du squelette que par les éléments de parure en coquillage qui lui sont associés. Une datation radiométrique confirme l’attribution au Néolithique ancien, entre 5231 et 4980 av. J.-C. Cette découverte est particulièrement intéressante car elle constitue une première sur la commune mais également dans la vallée de l’Oise, et vient enrichir le corpus encore limité des sépultures du Néolithique ancien dans la vallée.

Mots-Clés
carte de situation

Nathalie AMEYE, Ève BOITARD-BIDAUT, Lamys HACHEM, Caroline HAMON,
Katia MEUNIER, Ivan PRAUD, Anaïck SAMZUN

UNE FOSSE DE L’ÉTAPE FINALE DU BLICQUY-VILLENEUVE-SAINT-GERMAIN
"le Calvaire" à Marolles-sur-Seine (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Cet article présente les résultats de la fouille d’une fosse datée du Néolithique ancien, découverte à l’occasion d’un diagnostic effectué en 2013 à Marolles-sur-Seine "le Calvaire" (Seine-et-Marne), situé à la confluence Seine-Yonne. Cette structure a livré un mobilier archéologique riche, varié, comportant notamment une série de bracelets en schiste et un macro-outillage atypique. Plusieurs critères portant sur les décors de la céramique et l’outillage en silex permettent une attribution à l’étape finale de la culture du Blicquy-Villeneuve-Saint-Germain.

Malgré son caractère a priori isolé, cette structure et son mobilier sont à mettre en relation avec plusieurs petits habitats attribués à la même étape chronologique et localisés dans la plaine interfluviale de la Seine et de l’Yonne. Elle conduit aussi à dégager des pistes de réflexion sur la place de cette zone particulière dans les échanges ou dans certains choix économiques.

Mots-Clés
carte de situation

Jean-Gabriel PARIAT, Caroline M. RENARD, Angélique POLLONI
avec la collaboration d'Arnaud BLIN et Dominique JAGU

UNE ALLÉE SÉPULCRALE DE LA FIN DU NÉOLITHIQUE :
"le Cimetière aux Anglais" à Vauréal (Val-d’Oise), relecture des données

 

Résumé

L’allée sépulcrale du "Cimetière aux Anglais" à Vauréal (Val-d’Oise) se situe au niveau de la première boucle de l’Oise, en amont de la confluence entre la Seine et l’Oise. Ce gisement est implanté dans un secteur du Bassin parisien densément occupé à la fin du Néolithique. Il fait ici l’objet d’une lecture renouvelée. Ce monument est utilisé sur le long terme, comme 30 % des allées sépulcrales de l’Ouest francilien. L’étude des pratiques funéraires au travers des restes humains est très restreinte. Elle fait ressortir le déficit de données pour ce secteur du Bassin parisien et la nécessité d’un enrichissement du corpus par de nouvelles découvertes.

Mots-Clés
carte de situation

Johann BLANCHARD, Martine GENIN

"LES PIGEONNEAUX" :
occupations laténienne et antique (Bussy-Saint-Georges, Seine-et-Marne)

 

Résumé

Le site "les Pigeonneaux" (Bussy-Saint-Georges, Seine-et-Marne) a été découvert et étudié lors plusieurs opérations archéologiques réparties sur une vingtaine d’années. Trois principales phases d’occupation ont été mises en évidence, sans solution de continuité évidente : à La Tène finale, durant l’Antiquité précoce, entre le milieu du ier et le courant du IIIe siècles apr. J.-C. Les modalités de reconnaissance font que seule la seconde peut être appréhendée dans sa globalité. L’exploitation, qui fonctionne jusqu’au IIIe siècle, est encadrée par des fossés de grandes dimensions liés à des mares. Ces derniers font partie d’un réseau fossoyé qui se déploie sur tout ce secteur du plateau briard.

Mots-Clés
carte de situation

Paul BRUNET, Marc BOJARSKI, Marie-France ANDRÉ
avec la collaboration de Renaud NALLIER

UN SITE DE TRANSITION DU BRONZE FINAL IIIB AU HALLSTATT ANCIEN :
"les Petits Ormes" à Saint-Pathus (Seine-et-Marne)

 

Résumé

Le site des "Petits Ormes" à Saint-Pathus en Seine-et-Marne correspond à une unité agro-pastorale ouverte, composée de greniers de quatre à six trous de poteau, de silos, de fosses diverses et d’une structure de combustion.

L’espace, d’une superficie d’un hectare, est organisée en deux zones. La première, domestique, réunit les éléments de la vie quotidienne (céramique, pesons, fusaïoles). La seconde, agricole, est représentée par les structures de stockage. L’érosion de la zone domestique a vraisemblablement effacé les vestiges des maisons, seules ont subsisté les fosses adjacentes qui servaient de dépotoir.

Le mobilier est représenté par de la céramique, trois objets en alliage cuivreux et de rares restes fauniques. La céramique s’inscrit à la transition du Bronze final IIIb-Hallstatt ancien établie en vallée de Marne. Les comparaisons les plus pertinentes sont d’influence septentrionale, notamment celles des vallées de l’Aisne et de l’Oise.

Mots-Clés
carte de situation

Gérard CHAUFOURIER (†), Didier BUSSON, Catherine DUPONT

PROVENANCE DES HUÎTRES CONSOMMÉES À LUTÈCE
À LA FIN DE LA PÉRIODE AUGUSTÉENNE

 

Résumé

L’étude porte sur un lot d’huîtres découvert dans le jardin du Luxembourg à Paris en 1972-1973, au fond d’une fosse datée de l’Augustéen récent par le mobilier céramique associé. Grâce à un fragment de calcaire demeuré attaché à l’un des coquillages, leur provenance a pu être déterminée sur la côte de Basse-Normandie, entre Luc-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer dans le Calvados. Plus largement, ce littoral, de l’estuaire de l’Orne à Grancamp-Maisy dans le Calvados, apparaît comme particulièrement propice à cette collecte. Durant cette période, il a constitué une huîtrière importante qui alimentait Lutèce et sa région, mais aussi une partie de la Gaule à partir de la vallée de la Seine. Le transport, en grande quantité, devait en effet se faire par voie fluviale. Loin des côtes, les huîtres étaient consommées le plus souvent cuites ou en accompagnement d’autres aliments, il n’y avait donc pas cette exigence de fraîcheur que nous connaissons aujourd’hui.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 10 juin 2019   Ξ    Mentions légales