Secrétariat de rédaction du numéro 3 - 2010

Cécile BUQUET-MARCON, Inrap / UMR 5199 

Dorothée CHAOUI-DERIEUX, DRAC Île-de-France / SRA / UMR 7041 - Archéologies environnementales 

Richard COTTIAUX, Inrap / UMR 7041 - Protohistoire européenne 

Séverine HURARD, Inrap / UMR 7041 - Archéologies environnementales

Sandrine MORAWSKI-BEUGNON, DRAC Île-de-France / SRA

Renaud NALLIER, Conseil général 94 

Christian PIOZZOLI, DRAC Île-de-France / SRA

Olivier PUAUX, DRAC Île-de-France / SRA

Comité de lecture du numéro 2 - 2009

Ginette AUXIETTE, Inrap Nord-Picardie / UMR 7041 - Protohistoire européenne 

Alix BARBET, CNRS / UMR 8546 / ENS laboratoire d’Archéologie 

David BARDEL, Inrap Nord-Picardie 

Tinaig CLODORE-TISSOT, UMR 7041 - Protohistoire européenne 

Christian CRIBELLIER, DRAC Centre / SRA 

Valérie DELATTRE, INRAP / UMR 5594 

Fabien DELRIEU, UMR 8546 

Bruno FOUCRAY, DRAC Île-de-France / SRA 

Marie-Françoise GLEIZES, DRAC Île-de-France / SRA 

Mark GUILLON, Inrap / DST / UMR 5199 

Maréva GABILLOT, CNRS / UMR 5594 

Philippe HUSI, CNRS / UMR 6173 - CITERES 

Gilbert KAENEL, Directeur du musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne 

Victorine MATAOUCHEK, Inrap 

Claude MORDANT, Université de Dijon / UMR 5594 

Patrick PION, Université Paris 10 / UMR 7055 

Sandrine ROBERT, Conseil général 95 / UMR 7041 - Archéologies environnementales 

Isabelle RODET-BELARBI, Inrap Provence-Alpes-Côte-d’Azur / CNRS / UMR 6130 - CEPAM

Nicole RODRIGUES, Unité archéologique de la ville de Saint-Denis 

Marc VIRÉ, Inrap / UMR 8589

Secrétariat de rédaction du numéro 2 - 2009

Claire BESSON, DRAC Île-de-France / SRA / UMR 7041 - Archéologie de la Gaule 

Cécile BUQUET-MARCON, Inrap / UMR 5199 

Dorothée CHAOUI-DERIEUX, SDARCHETIS, UMR 7041 - Archéologies environnementales 

Richard COTTIAUX, Inrap / UMR 7041 - Protohistoire européenne 

Séverine HURARD, Inrap / UMR 7041 - Archéologies environnementales 

Sandrine MORAWSKI-BEUGNON, DRAC Île-de-France / SRA 

Olivier PUAUX, DRAC Île-de-France / SRA 

Anaïck SAMZUN, Inrap CIF

Secrétariat de rédaction du numéro 1 - 2008

Claire BESSON 

Lionel BOULENGER 

Dorothée CHAOUI-DERIEUX 

Richard COTTIAUX 

Mathieu DUPLESSIS 

Séverine HURARD 

Agnès POYETON 

Olivier PUAUX 

François RENEL 

Anaïck SAMZUN

Comité de lecture du numéro 1 - 2008

D. BAYARD 
C. CALLOU 
I. CATTEDDU 
C. DE MECQUENEM 
B. DUFAŸ 
B. FOUCRAY 
M.-F. GLEIZE 
H. GUY 
P. HUSI 
M. ILETT 
F. JOURNOT 
J. LECLERC 
I. LE GOFF 
F. MALRAIN 
S. MARION 
V. MATTERNE 
C. MORDANT 
P. PÉRIN 
S. ROBERT 
L. SALANOVA 
M. TALON 
B. VALENTIN

carte de situation

Bénédicte SOUFFI, Christine CHAUSSÉ, Sylvain GRISELIN, Caroline HAMON
avec la collaboration de Salomé GRANAI et Laure PECQUEUR

L’OCCUPATION MÉSOLITHIQUE DU SITE DE NEUVILLE-SUR-OISE
"CHEMIN FIN D’OISE" (VAL-D’OISE)

 

Résumé

Le site de Neuville-sur-Oise "Chemin Fin d’Oise" se trouve à proximité de la confluence Seine-Oise, sur la rive gauche de l’Oise, au pied d’un versant calcaire abrupt. Les décapages successifs dans la partie est du site, la plus proche du versant, ont révélé la présence d’un massif dunaire résiduel hérité du Tardiglaciaire. Cette topographie a notamment influencé l’implantation et la conservation de deux concentrations mésolithiques au sein de dépressions naturelles. Si l’une d’entre elles s’avère remaniée (ravinement), la répartition spatiale des vestiges au sein de la seconde démontre une certaine cohérence traduisant une relativement bonne conservation du niveau mésolithique à cet endroit. Les vestiges sont essentiellement lithiques (silex local et grès quartzite). Aucun reste faunique n’a pu être attribué aux différentes occupations mésolithiques. Toutefois, un fragment crânien humain découvert en position remaniée au sein d’une structure médiévale a pu être daté du Mésolithique. Celui-ci semble isolé et aucune sépulture mésolithique n’a pu être identifiée. Les datations radiométriques, réalisées essentiellement sur des coquilles de noisette brûlée éparses, et les données typologiques convergent pour resituer l’occupation au cours de la phase moyenne du Mésolithique (chronozone du Boréal), tandis que quelques incursions plus ou moins pérennes ont pu se faire à la toute fin du Mésolithique ancien (Préboréal, groupes à pointes à troncature oblique) et à la transition Boréal-début de l’Atlantique ancien, par des groupes bien identifiés en Belgique et au Luxembourg.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 10 juin 2019   Ξ    Mentions légales