carte de situation

Pierre BODU avec la collaboration de Fabrice RIGAULT

LE GISEMENT MAGDALÉNIEN DE LUMIGNY (SEINE-ET-MARNE)
nouveau regard sur une série lithique d’importance

 

Résumé

Le Magdalénien est sans doute la période du Paléolithique supérieur la plus connue en Île-de-France, ne serait-ce qu’à travers des gisements majeurs tels Pincevent à La Grande-Paroisse (Seine-et-Marne), Les Coudrays à Étiolles ou les Tarterêts à Corbeil-Essonnes (Essonne). Parallèlement à ces sites phares, des découvertes plus sporadiques ou moins bien documentées permettent cependant d’étoffer la carte du Magdalénien de cette vaste région. Étudié par Béatrice Schmider dans les années 1970, le gisement de Lumigny (Seine-et-Marne) fait partie de cette documentation mineure mais néanmoins importante. Le dépôt récent de la collection lithique d’André Wateau provenant de ce site, au musée de la Préhistoire d’Île-de-France de Nemours, a permis d’apporter quelques éléments d’observation et de réflexion supplémentaires et de confirmer son attribution au Magdalénien. Étant donné la très forte composante laminaire de cet ensemble et la qualité du matériau siliceux travaillé, des hypothèses sont proposées quant à la fonction de ce gisement et ses relations éventuelles avec les autres gisements magdaléniens d’Île-de-France. 

Mots-Clés
carte de situation

Michel FEUGÈRE, Sylvie SOUBEYROUX

UN PLOMB MAGIQUE, D’ÉPOQUE ROMAINE, À CHÂTEAUBLEAU (SEINE-ET-MARNE)

 

Résumé

Un disque gravé, découvert dans un des puits antiques alimentant un quartier artisanal de l’agglomération de Châteaubleau (Seine-et-Marne), est décrit et analysé ici dans le contexte du site et au-delà. Il porte une inscription en caractères grecs, associée à des traitements attestés dans des contextes rituels (rayures, coups portés de manière répétitive à l’aide d’un objet acéré) qui permettent de qualifier l’objet de "magique". À proximité d’un fanum, il peut avoir été jeté volontairement dans un puits pour être mis en relation directe avec les puissances telluriques qui, dans le cadre des croyances romaines, habitent le monde souterrain.

Mots-Clés
carte de situation

Cyrille LE FORESTIER

LE PROGRAMME COLLECTIF DE RECHERCHES
"Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France"

 

Résumé

Le projet de recherche a été initié à la suite de la fouille de la nécropole alto-médiévale de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, réalisée en 2008-2009 (Le Forestier 2012). La masse considérable de données issues de cette opération (ossements, mobilier, sarcophage) a suscité l’envie de caractériser les pratiques funéraires de la période mérovingienne selon une approche plus globale, en croisant les données d’archéologie funéraire, d’anthropologie, d’étude des contenants funéraires et du mobilier. Rapidement, le projet a fédéré des collègues de différentes institutions : Inrap, collectivités territoriales, universités, autres.

Mots-Clés
carte de situation

Cyrille LE FORESTIER, Clémence MOPIN, Agathe HUREL

MORPHOLOGIE CRÂNIENNE EN ÎLE-DE-FRANCE À L’ÉPOQUE MÉROVINGIENNE

 

Résumé

Récemment fouillées, les nécropoles de Bondy et de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) constituent un important corpus ostéologique de 1500 sépultures allant de l’Antiquité jusqu’au haut Moyen Âge. À la croisée entre archéologie, anthropométrie et biologie moléculaire, cette étude utilise les données collectées sur plus de 419 têtes osseuses disponibles, pour expliquer un changement de morphologie, d’un aspect dolichocrâne à brachycrâne. Les résultats montrent une différence significative entre les sujets des périodes gallo-romaine, mérovingienne et carolingienne et tendent à confirmer l’hypothèse d’une progression naturelle du caractère brachycrâne. Cette étude est issue du Programme collectif de recherches Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France.

Mots-Clés
carte de situation

Juliette GRALL

PREMIÈRE APPROCHE DE LA SIGNALISATION DES SÉPULTURES
AU HAUT MOYEN ÂGE EN ÎLE-DE-FRANCE

 

Résumé

À travers l’étude de sites issus de l’inventaire réalisé par le PCR "Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France", il est possible de dresser un premier aperçu de la signalisation des tombes au haut Moyen Âge. L’étude de cette pratique permettant la mise en valeur les tombes est fondamentale pour effectuer une approche globale de la tombe alto-médiévale. Étudier très précisément l’organisation spatiale des tombes permet de déterminer la présence des marqueurs de surface. En outre, la région possède un corpus important de stèles, mais d’autres indicateurs plus éphémères ont aussi été repérés, précisant notre perception du paysage funéraire.

Mots-Clés
carte de situation

Yannick FOUVEZ

OBJETS "ATYPIQUES" EN CONTEXTE FUNÉRAIRE DE L’ANTIQUITÉ TARDIVE
AU HAUT MOYEN ÂGE EN ÎLE-DE-FRANCE :

inventaire et tentative de classification

 

Résumé

Le Projet Collectif de recherches (PCR) "Archéologie des nécropoles mérovingiennes en Île-de-France" a permis, grâce à un important travail de collecte et d’enregistrement des sites funéraires franciliens, attribués de l’Antiquité tardive à l’époque carolingienne, de rassembler une grande masse de données concernant ces sites et d’en faire ressortir un certain nombre de problématiques se prêtant à des études plus poussées. Parmi celles-ci, la présence d’objets paraissant inhabituels dans un certain nombre de sépultures constitue le point de départ de la présente étude.

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 25 février 2019   Ξ    Mentions légales