carte de situation

Nicolas GIRAULT, Silvia PAÏN, Aurore DORIDOT, Jean-Yves HUNOT

UNE COLLECTION ATYPIQUE DE FERS DE TRAIT
AU CHÂTEAU DE CHEVREUSE (YVELINES) :

approche archéologique interdisciplinaire

 

Résumé

Le mobilier métallique provenant des fouilles menées au château de la Madeleine à Chevreuse (Yvelines) comprend un lot atypique de 71 fers de trait, daté de la fin du Moyen Âge. Les études archéologiques et archéométriques (radiographie, analyses physico-chimiques MEB, xylologie), s’appuyant sur une restauration systématique, ont révélé de nouvelles informations. Les vestiges de bois (conservés sur 19 individus) ont pu être étudiés, des formes inédites identifiées, ainsi qu’un surprenant placage d’alliage à base de cuivre, présent sur 78 % des objets. Les observations effectuées ont permis de bâtir des interprétations sur les modes d’élaboration des fers de trait plaqués, ainsi que des fûts. Ce travail invite à réfléchir aux protocoles d’investigation à mettre en place pour le mobilier métallique, même très altéré : un dialogue constant entre spécialiste de ce mobilier, restaurateur et archéomètre peut permettre d’apporter des informations dissimulées dans les produits de corrosion. 

Mots-Clés

PARTENAIRES

Logo ministère de la Culture et de la Communication    Inrap    Conseil général du Val-de-Marne    Logo des Hauts-de-Seine    Logo de la Seine-Saint-Denis

ISSN : 2101 - 3608    Ξ    Mise à jour : 24 octobre 2018   Ξ    Mentions légales